Faire une donation de son vivant : avantages et déductions fiscales

Faire une donation de son vivant

Grâce à la donation, vous êtes libre de donner vos biens à la ou les personnes que vous choisissez. C’est une solution pratique pour éviter les éventuels désaccords entre héritiers au moment de la lecture du testament ou de la succession. Bien évidemment, vous serez amené à respecter quelques règles afin que tout s’effectue en toute sérénité. Mais quels sont donc tous les avantages que peuvent vous octroyer la donation de votre vivant ?

Faire une donation à qui vous voulez

En choisissant de faire une donation de votre vivant, vous n’êtes pas contraint de vous plier aux règles de la succession. Cette dernière peut écarter certaines personnes. Mais avec la donation, vous donnez ce que vous voulez à qui vous le souhaitez. Cela peut être votre enfant, votre parent, votre petit-enfant, votre concubin ou encore votre ami. Cependant, les règles de la réserve héréditaire protégeant les héritiers réservataires s’appliqueront à l’ouverture de la succession. Tout ce qu’il faut pour vous y mettre est l’accord entre vous et la personne bénéficiaire. La donation peut avoir lieu sans la présence d’un notaire et elle peut se faire manuellement, notamment pour les titres immatériels, les meubles, ou encore les sommes d’argent. Cependant, vous devez faire appel à un notaire pour les biens immobiliers. Pour en savoir davantage, n’hésitez pas à vous rendre sur Info-legs.fr : un site qui regroupe toutes les informations que vous recherchez concernant les termes de la donation et la succession.

Bénéficiez d’avantages fiscaux

La Fiscalité de la donation est bien différente de celle de la succession. En effet, vous éviterez à vos héritiers de s’acquitter de lourds droits de succession. Ils sont réglés lors de la donation. Cela vous permet de jouir d’un barème et d’abattements bien plus avantageux. La déduction fiscale est l’une des raisons pour lesquelles de plus en plus de personnes optent pour la donation. Par ailleurs, il vous est possible de réaliser plusieurs donations successives car elles peuvent avoir lieu tous les 15 ans. Si elles sont sous la forme de sommes d’argent, vous profiterez aussi d’abattements considérables.

Gérez vos biens en toute quiétude

Pour faire une donation à vos héritiers, vous avez le choix entre la considérer comme une avance sur héritage (avancement d’hoirie) ou une donation hors part successorale (préciputaire). Pour la première option, la part successorale que votre héritier obtiendra sera déduite de la valeur de votre donation. Quant à la seconde option, elle se rapporte à la quotité disponible. Vos héritiers recevront leur part successorale sans tenir compte de la donation. Il est à noter que l’obligation alimentaire versée à un enfant majeur n’est pas une donation. Si vous procédez à une donation mais que la personne désignée n’est pas un héritier (un ami par exemple), il faut que le bien en question soit une part de la quotité disponible. Autrement, une action en réduction pourra être sollicitée par vos héritiers au moment de la succession.