Comment diversifier vos placements financiers et immobiliers ?

Diversifier vos placements financiers et immobiliers

Avoir des ressources financières à investir, c’est bien, mais reste à savoir comment bien fructifier son patrimoine. Il existe en effet différentes méthodes clés en matière de placements financiers et immobiliers, dont la diversification. Comment diversifier dans les règles et pourquoi le faire ? Quels sont les avantages ? Éléments de réponse dans ces quelques lignes.

Les placements financiers

Aujourd’hui, il existe différents types de placements parmi lesquels vous pourrez choisir d’y investir votre argent, votre capital. On trouve tout d’abord les placements dits monétaires, qui ont la particularité d’être sans risques, mais qui malheureusement ne rapportent pas beaucoup en termes de revenu. Parmi les placements monétaires et supports d’épargne à faible risque, on retrouve entre autres les livrets d’épargne réglementés, l’assurance-vie, ou encore le PEA (Plan d’Épargne en Action). On a ensuite les placements dits obligatoires, avec un degré de risque un peu plus élevé que les placements monétaires. Et enfin, on cite les placements en actions qui sont les plus rémunérateurs, mais qui sont toutefois très risqués.  

Parmi les placements les plus rémunérateurs, on cite particulièrement l’investissement immobilier qui est en plein essor depuis plusieurs années déjà. Se constituer un patrimoine immobilier, c’est surtout garantir des revenus mensuels stables, à condition de savoir bien gérer sa richesse, comme l’explique Julien Vautel.

Diversifier, mais pourquoi ?

Tout le monde connait le vieux dicton « il ne faut pas mettre tous les œufs dans le même panier », un dicton qui s’applique particulièrement au domaine de l’investissement financier. En effet, c’est une grave erreur de vouloir placer tout son capital dans un même produit financier, au risque de tout perdre d’un seul coup. Même le fait de miser sur deux placements peut parfois ne pas suffire, à l’image de l’exemple qui suit. Si vous investissez dans deux sociétés A et B, sachez que vous perdrez 50% de vos investissements si par exemple la société A fait faillite. Dans ce cas-là, il est nécessaire d’augmenter d’au moins 100% vos rendements sur la société B pour espérer éviter une perte en capital, ce qui est une chose très difficile.

Alors pour prévenir cela et surtout pour minimiser les risques, il est important de diversifier ses placements, c’est-à-dire de répartir son argent dans différents financements, sur différents produits. Les experts financiers comme julien vautel affirment même, grâce à leur expérience dans le milieu, que la diversification est la principale clé du succès financier.

Diversification de placements financiers, comment faire ?

Mais diversifier son investissement ne veut pas du tout dire éparpiller son argent n’importe comment dans différents supports. Il faut avoir une bonne stratégie et surtout bien analyser les divers placements qui s’offrent à vous avant d’en choisir.

Sachez qu’il existe de nombreuses possibilités en matière de diversification. On cite entre autres la diversification numéraire qui consiste à avoir un nombre limité de lignes dans un portefeuille boursier, la diversification sectorielle qui a pour but d’investir dans différents actifs financiers de différents secteurs ou encore la diversification par méthodologie d’investissement.

Par ailleurs, la diversification peut aussi se faire en fonction de la classe d’actifs, que ce soit par fonds d’investissement, par actions, par obligations, ou encore via d’autres produits dérivés. À noter également que l’on peut varier les placements financiers en fonction de la zone géographique. Si l’on prend le cas d’investissement immobilier, chacun peut étaler son patrimoine immobilier dans plusieurs pays au lieu d’un seul, et c’est ce que l’on appelle la diversification géographique.  

Enfin, pensez aussi à diversifier vos placements financiers et immobiliers en tenant compte de vos horizons de placements. En effet, avant de se lancer dans un projet, l’investisseur doit définir une échéance qui peut être donc à court terme, à moyen terme ou à long terme. Pour vous guider à bien choisir vos placements et à sélectionner vos horizons d’investissement en circonstance, le mieux est de demander conseil auprès d’un professionnel comme julien vautel.

Quelques conseils à prendre en compte

Avant d’entamer votre investissement financier et de vous lancer dans la diversification, il existe quelques points que vous devrez savoir et qui pourront vous aider à optimiser vos placements. La plupart des gens se lancent dans ce que l’on appelle une diversification naïve. Il s’agit par exemple de répartir son argent dans des fonds en valeur européens ayant des performances presque similaires. Le mieux est de choisir des placements non similaires, c’est-à-dire des placements qui n’évoluent pas de la même manière. À titre d’exemple, les placements boursiers (actions) sont différents des fonds monétaires classiques en termes d’évolution, ce qui fait que l’on peut très bien les combiner.

D’après les conseils d’experts comme julien vautel, au lieu d’investir bêtement sur un coup de tête, pensez plutôt à bien évaluer les différents placements avant d’en choisir, et cela, en se basant sur quelques critères. Pour apprécier un placement particulier dans les règles, il faut avant tout étudier son taux de rendement c’est-à-dire combien cela peut rapporter, puis connaitre les éventuels risques, et enfin s’attarder sur la liquidité pour savoir quand pourra-t-on enfin récupérer son investissement.