Le barème pour les indemnités kilométriques pour 2018

indemnités kilométriques

Bien souvent, dans l’exercice de ses fonctions, l’employé se trouve dans l’obligation, pour l’intérêt de l’entreprise, de faire usage de son propre véhicule. Les indemnités kilométriques sont de ce fait, la somme que l’employeur peut fournir à son employé pour compenser les frais de déplacement qu’il doit effectuer avec son véhicule. C’est l’administration qui publie chaque année le barème permettant le calcul des frais kilométriques.

Le barème pour les indemnités kilométriques

Vous le savez probablement déjà. Il arrive des fois, et c’est souvent le cas, que le salarié utilise son propre véhicule dans l’exercice de ses fonctions. A défaut d’obtenir un véhicule de fonction, l’employé peut donc utiliser sa voiture à des fins professionnelles, contre indemnisation. Toutefois, toute dépense effectuée par l’employé devient un peu difficile à déterminer pour l’employeur. C’est ainsi que tous les ans, l’administration publie le barème pour les indemnités kilométriques, afin de permettre le calcul des frais engagés lors de ces déplacements, notamment dans le cadre de la déduction des frais réels, pour la déclaration de revenus. Le barème kilométrique 2018 a été publié par l’administration fiscale le 24 janvier 2018. Il reste le même que celui applicable l’an dernier.

Ce barème permet de tenir compte des frais ci-après : déplacement du véhicule, frais de réparation et entretien, dépenses pneumatiques, consommation de carburant, prime d’assurances et autres. Le nombre de kilomètres parcouru à titre professionnel doit être justifié par l’indication des dates, lieux et identité des clients rencontrés. En se basant sur le barème, l’entreprise gagnera énormément sur le plan fiscal.

Grâce au barème pour les indemnités kilométriques pour 2018, l’employeur peut verser à son employé une indemnité kilométrique afin de recouvrir les frais engagés par ce dernier au cours de ses déplacements professionnels. Notons qu’il s’agit bien du cas ou l’employé utilise son propre véhicule dans l’exercice de ses fonctions professionnelles. Dans le cas ou cette indemnité est calculée grâce au barème kilométrique, elle est totalement déductible du résultat imposable de l’entreprise. Le barème kilométrique est souvent utilisé par les salariés qui optent pour la déduction des frais réels et renoncent à la déduction forfaitaire de 10%.Il existe en fait trois barèmes : 1 pour les automobiles et 2 pour les deux roues, en fonction de leur cylindrée.

Le barème kilométrique pour 2018

Ce barème permet de calculer les frais ou indemnités kilométriques de 2017  pour les automobiles. Il  est utilisable pour votre déclaration d’impôt 2018. Il est identique à celui utilisé pour la précédente déclaration de revenus. A cet effet, il est utile de consulter le calendrier des impôts pour février 2018.

Soit d la distance parcourue en km pendant l’année. Le coefficient applicable à cette distance augmente en fonction de la puissance de votre véhicule (en CV), dans la limite de 7CV.

Nbre de CV Moins de 5000km 5001 à 20 000 km Plus de 20000 km
3 CV et moins 0.41xd (0.245xd)+824 0,286xd
4 CV 0.493xd (0,277xd)+1082 0,332xd
5 CV 0.543xd (0.305xd)+1188 0,364xd
6CV 0.568xd (0.32xd)+1244 0,382xd
7 CV et plus 0.595xd (0.337xd)+1288 0,401xd

Le barème kilométrique fiscal sert à évaluer de façon forfaitaire le coût d’utilisation d’un véhicule par les contribuables.

Le barème prend en compte l’ensemble des frais (amortissement du véhicule, assurance, réparations, carburant, etc.) sauf :

– des intérêts d’emprunt si le véhicule a été acheté à crédit ;

– des frais de stationnement ;

– des péages.

En tenant compte  de la puissance fiscale du véhicule et du kilométrage lié au déplacement professionnel  dans l’année, l’employé peut évaluer  le coût total de l’utilisation de son véhicule et pourra le déduire de son revenu professionnel.